Archive de la catégorie ‘Indécences’

Le diable au corps

Vendredi 6 février 2009

Mon amour s’est transformé en flamme, et cette flamme consume peu à peu ce qui est terrestre en moi.

[Novalis]

Lorsqu’un amour est notre vie, quelle différence y a-t-il entre vivre ensemble ou mourir ensemble ?

[Raymond Radiguet]


Irina Ionesco photo eva2

(photo: Irina Ionesco)


Le diable au corps, c’est mortel, ça me prend aux tripes, dans les veines, le sang qui bat à tout rompre, le corps qui trémousse, en manque de sa drogue, c’est l’effusion d’un sentiment. Vouloir le crier, le chanter, le sourire, ce Je T’aime si précieux. C’est comme un diable justement qui se débat au fond du coeur, du corps et qui force à dire les choses instinctivement, de manière animal. C’est une force irrésistible qui n’est plus l’ordre du terrestre, on plonge d’autres sphères, on aime, on se débat, on le crie.

Je T’aime Ma Moitié

 

Indécences fétichistes…

Samedi 17 mai 2008

bobcarlosclarkeexhibition.jpg

 

blackhourglassprintbyaziraphale1334.jpg

 

ditapardaniellemerick.jpg

 

bobcarlosclarkesarahkneelingii.jpg

lacedbyadamchilson.jpg

On frôle l’indécence…

Dimanche 9 mars 2008

courbe corset

 

Ah! Quelle grâce dans ces courbes féminines, la taille sanglée dans un corset impitoyable pour atteindre la perfection. Ces bas tenus par des portes-jarretelles sublime le corps. Il dévoile avec indécence, et cache avec une fausse dévotion…
La langueur du désir
L’obsession vire au fétichisme. Quelle douce caresse que celle passionnée de désir et d’amour… Ce mysticisme des courbes féminines fascine, c’est un temple sacré, on voudrait tant l’avoir mais on a peur de le briser.
Cette étoffe charnelle est entre nos mains, et on ne peux que se laisser envahir d’obscures sensations, au plaisir tant attendu…
Mais voilà que l’on se fait violence, on griffe, on mord, on torture et on se fait souffrir… L’odeur du cuir, le toucher du satin, la parfum de la peau, tout cela nous animent.
Délicieuse âme… La volupté vous transporte…