Le parfum

À mon Amour …

accroche.jpg

Le Parfum

 

Lecteur, as-tu quelque fois respiré
Avec ivresse et lente gourmandise
Ce grain d’encens qui remplit une église,
Ou d’un sachet le musc invétéré ?

 

Charme profond, magique, dont nous grise
Dans le présent passé restauré !
Ainsi l’amant sur un corps adoré
Du souvenir cueille la fleur exquise.

 

De ses cheveux élastiques et lourds,
Vivant sachet, encensoir de l’alcôve,
Une senteur montait, sauvage et fauve,

 

Et des habits, mousseline ou velours,
Tout imprégnés de sa jeunesse pure,
Se dégageait un parfum de fourrure.

 

Charles Baudelaire
(Les Fleurs du mal)

 

2 Réponses à “Le parfum”

  1. Je suis tiens... dit :

    Il me faut Le Parfum…
    Le PArfum de ton corps…

    4 jours…

  2. mdr je suis moi ^^ et apersonne d'autre dit :

    félicitation pourt ton blog ^^, trés belle image et tu a bien choisi tes texte aussi ^^!
    gros bisou ma belleuh!!

Laisser un commentaire