Souffle d’écrit

Je voudrais écrire, te dire, te donner tout l’amour que j’éprouve avec mes tripes, mon sang, mon souffle pour te montrer à quel point je suis marquée à jamais, que je ne peux me détacher, que je ne peux t’abandonner.

« Ouvre les yeux, ouvre ton âme »

Tu es en moi, tu es mon âme soeur. On ne va pas s’abandonner, ni se perdre dans une déchéance sans coeur qui nous tuerais tout les deux petit à petit, arrachés bout à bout… Tu souffres tellement que tu te perds et va contre ton coeur… mais avec quel espoir ? Qu’est ce que cela t’apporteras à te perdre sinon à te rendre « aveugle » ? Rester seul est une perdition de l’âme. Rends toi compte que tu n’es pas SEUL dans ton univers, que tu ne vie pas seul. La douleur, je peux la ressentir puisque nous souffrons à deux et pas uniquement toi seul. Tu as besoin de moi, comme moi, j’ai besoin de toi. Oui, toi. Je ne te rejettes pas, je ne veux pas te laisser seul dans la douleur. Je suis ton soutien, toujours. Je suis là pour te relever, t’apporter mon amour, ma force afin que tu « vives », que « nous vivons ».
Notre amour est notre force. Ne l’oublie jamais. Je ne veux pas que l’on s’éloigne, que l’on se déchire. Tu vas très mal ces derniers temps et je suis celle qui peut le mieux te comprendre. Je souffre d’avantage quand tu t’éloignes. Mon amour pour toi vit toujours et survit aux épreuves. Je serais toujours là, enracinée dans ton coeur et ton âme. Ton regard s’occulte puisque tu t’abandonnes, « ouvre le à moi« , pour moi, pour toi. Ouvre l’oeil de ton âme pour recevoir la lumière, ma lumière. Tu es brisé à l’intérieur, je le ressens. Mais moi, je te donne mon être, ma force. J’accepte et prend ton être, alors, tu es en moi. C’est à nous de s’aider. On se relèvera ensemble de ces décombres.
Mon corps, mon âme vit de toi. Il n’y a qu’avec toi que je peux m’épanouir, m’élever, que je me sens « libre ». Nous sommes des âmes soeurs et je t’aime, mon âme soeur. Je ne peux vivre sans toi et ne supporte pas de vivre loin de toi…
Cependant, je sais que ce sont des épreuves, parfois des freins, des doutes, mais il ne faut pas se perdre l’un l’autre, on ne doit pas s’arrêter à cela. Je me dit que l’on se bat pour notre avenir, pour nos vies. On recherche et on construis « notre lumière« . Celle qui nous rendra « invincibles » puisque l’on sera « unique » à deux, une force fusionnelle….

David Ho - lovers

 

Enflammés
Tels deux Anges déchus
Endormis
Dans un profond tombeau
aux pierres vieillies et ternies

Nous sommes liés
enlacés sous les lierres
Nous avons connu
Nous avons vécu
ces déchéances et ces pertes

Enfin, nous pouvons nous reposer
dans ce lieu calme
d’éspérance et d’amour
Unis
Rien hormis nous deux.

É.

3 Réponses à “Souffle d’écrit”

  1. Marquise ! dit :

    L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent, il éteint le petit et allume le grand

    Vous y arriverai a deux !
    Courage !

  2. Lili dit :

    Un blog entier consacré à la douleur que représente votre séparation ? Cela ne vous aide pas à faire face selon moi V___v ressasser, encore et encore…bien sur, l’écriture est un exutoire parfois indispensable…mais attention quand même. Courage! il faut remplir ses journées pour pallier au manque, trouver une passion « autre » que l’être aimé…

  3. Mam Zelle Nini dit :

    j’adore::!!!
    ce texte est tout simplement sublime et encore il n’ y a pas de mots…maux…..
    j’adore comment tu l’aimes!!!!!!j’aime de cette façon et c’est must!!!!!

Laisser un commentaire