Nous…

Beksinski

 

Parce que ce soir, je me sens perdue sans toi… Et tous les autres soirs ou matin, en regardant tout autour de moi…
Mais non, tu n’es pas là…
Tu me manques atrocement… Ne pas te voir ni te toucher est une souffrance sans nom…
J’attendrai toute ma vie ce moment où on sera enfin réunis
Parce que je me battrai pour toi, pour nous
On se battra…

A la vie à la mort,
Notre amour durera et devient de plus en plus fort
Je crois en Nous
Ce Nous fusionnel de nos deux âmes
Deux âmes soeurs
Nous sommes
réunis par notre amour
Nous attendrons
d’être réunis dans la vie…

 

6 Réponses à “Nous…”

  1. Je suis tien... dit :

    Je me couche le soir et tu n’es pas là…
    Je me lève le matin et tu n’es pas là…
    Tout autour de moi, il n’y a personne…
    Ce manque je ne peux plus le supporter.

    Je ne sais pas si « ça » devient de plus en plus fort, si c’est le cas je suis un bien grand idiot et surtout très atteints dans mon aveuglement…

    Je ne doute pas que nous sommes deux âmes sœurs, je ne sais juste plus quoi faire pour retrouver ce « nous » qui nous permettait de tenir…

  2. Zara dit :

    Nous on est deux, assez loin L’un de l’autre !
    Mais on sait tout les deux qu’on forme deja « un »

    Et quoi qu’il arrive, nous finirons pas nous retrouver !
    Je l’espere pour vous aussi !

  3. Lili dit :

    Qu’importe la distance,
    puisque nous saurons y triompher,
    puisque l’amour est notre force…

    J’espère que ces mots sont toujours gravés dans ton esprit et celui de ton amour. Je sais par expérience combien la distance peut être douloureuse…à la différence près que je ne suis qu’au tout début du tunnel puisque je viens de tomber amoureuse et que de nombreux mois de calvaire nous attendent. Oui, 500km nous séparent, et à partir du mois d’aout, ce sera carrément plusieurs frontières…oui, la Suède, Erasmus. Et moi, je passe mon bac ici, à côté de Grenoble. Enfin… je n’ai, non, nous n’avons de toute façon pas le choix! L’Amour, ce fil rouge tressé dans la confiance et la sérénité, nous relie fermement. j’y crois. depuis toujours, je tiens, je marche…pas toujours très droit je l’avoue, mais j’avançais! Et maintenant, maintenant que je l’ai trouvé, cet homme sans qui je ne suis plus, je compte bien m’accrocher. M’accrocher, au nom de cet Amour, au nom de nos rêves, au nom de la vie que nous aurons. Même si l’attente peut sembler interminable, le manque insupportable, il serait idiot de tout lâcher si près du but…
    A tous ceux qui vivent une histoire comme celle ci, ne dites plus: « Une journée de plus loin de toi mon amour… »
    Non. Dites : « Une journée de moins loin de toi »
    Car chaque seconde passée loin de l’autre, chaque nuit loin de ses bras vous rapproche de toutes celles que vous passerez enlacés…
    Au nom de cette bulle qui nous manque tant. Fragile, mais pas éphémère. Il suffit de la protéger…

  4. Asphodèle dit :

    Merci Lili pour tes mots qui me touchent, ton témoignage de courage. Il faut une grande force mental, l’Amour, le courage pour préserver cette « bulle » & pour tenir.
    L’Amour est une force, notre force.
    Ton histoire me touche énormément, puisque je vis cette situation, 200 km nous sépare et ce depuis près d’un an, je vis dans le nord où je passe également mon bac, et lui est à côté de paris… nous avons vécu de nombreux mois de calvaire mais rien ne remplace ces moments d’amour vécu, ce bonheur lorsque nous nous retrouvons à deux. Comme tu l’as si bien dit, on s’accroche à cet Amour, l’unique parce qu’on croit à nos rêves, nos espoirs, notre avenir.
    « Une journée de moins loin de toi » me reste gravé dans l’esprit.

  5. Lili dit :

    Sa me fait plaisir de voir que l’optimisme est de retour =) Si tu veux discuter, je suis à ta disposition! Tu as mon msn. Bisous et courage! L’été arrive!! :D

  6. Asphodèle dit :

    J’en serais ravie Lili ;)

Laisser un commentaire